• Roméo et Juliette

    capture-20130123-181652
    (Romeo & Juliette)
    Extrait de Tentation :
     
    - Bon, allons voir comment les Montaigus et les Capulets s'exterminent, décidai-je en lui lançant un coup d'oeil irrité.
    - Vos désirs sont des ordres, mademoiselle.
    Edward se vautra sur le canapé, cependant que je chargeais la vidéo et faisais défiler le générique en mode accéléré. Lorsque je me perchai à l'extrémité du divan, il enserra ma taille et m'attira contre son torse.
    (...)
    - Roméo m'a toujours tapé sur les nerfs, m'annonça-t-il d'emblée.
    - Que lui reproches-tu . répliquai-je, quelque peu offensée car c'était un de mes personnages préférés. (Jusqu'à ce que je rencontre Edward, j'avais eu une sorte de béguin pour lui.)
    - Eh bien, pour commencer, il est amoureux fou de Rosaline, ce qui ne l'empêche pas de s'enticher très vite de Juliette. Tu ne trouve pas que ça lui donne des airs d'inconstant ? Ensuite, quelques minutes à peine après son mariage avec Juliette, il tue le cousin de celle-ci. Pas très malin. Il accumule les erreurs, ce type. Il aurait voulu détruire son bonheur tout seul qu'il ne s'y serait pas pris autrement.
    - Tu préfère que je le regarde seule ? soupirai-je.
    (...)
    -  J'avoue que je l'envie un peu, ce Roméo, commenta Edward en séchant mes larmes avec une de mes mèches.
    - Juliette est très jolie.
    - Pas à cause d'elle, se récria-t-il, vaguement dégoûté. A cause de la simplicité de son suicide. Vous avez vraiment de la chance, vous les humains ! Il vous suffit de boire d'un trait un petit mélange d'extraits de plantes, et hop...
    - Pardon ?
    - Bah, c'est juste qu'il m'a fallu un jour considérer cette solution. Connaissant l'expérience de Carlisle en ma matière, je savais que ce ne serait pas simple. Je ne suis même pas certain de connaître le nombre exact de fois où il a tenté d'en finir, lorsque... Après qu'il eut compris ce qu'il était devenu... Or, il est toujours en excellente santé, ajouta-t-il, sur un ton plus désinvolte.
    - Mais qu'est-ce que tu raconte ? m'indignai-je en me dévissant le cou pour le toiser. Qu'est-ce que ça signifie "il m'a fallu considérer cette solution" ? C'était au printemps dernier, quand tu as... falli être tuée...
    Il s'interrompit, respira profondément et s'efforça de reprendre un ton badin.
    - Bien sûr, ma priorité était de te retrouver vivante. Pour autant, j'ai dû envisager d'autres éventualités. Et, je te l'ai dit,  ce n'est pas aussi aisé pour moi que pour un humain.
    (...)
    - D'autres éventualité ? répétai-je.
    - Enfin, voyons ! s'exclama-t-il, abasourdi par ma naïveté. Il était évident que je ne comptais pas vivre sans toi ! Mon seul problème, c'était la façon dont j'allais m'y prendre. Inutile d'espérer l'aide d'Emmett ou de Jasper. Alors, j'ai songé à me rendre en Italie pour provoquer les Volturi.
    Il plaisantait ! Pourtant, ses prunelles dorées étaient graves, concentrées sur un lointain qui ne lui parlait que de sa propre fin. Tout à coup, je cédai à la colère.
    (...)
    - Bref, on n'irrite pas les Volturi , reprit Edward, interrompant ma rêverie. Sauf à souhaiter mourir... ou, du moins, à subir le sort qui nous est réservé, à nous autres vampires.
    Ma fureur tourna à l'effroi. Prenant son visage marmoréen entre mes mains, je le serrai très fort.
    - Je t'interdis d'avoir pareilles idées à l'avenir ! Quoi qu'il puisse m'arriver, je t'interdis de te détruire.
    - Je n'ai pas l'intention de t'exposer à de nouveaux dangers, alors le sujet est clos.
    (...)
    J'étais de plus en plus furieuse. L'idée qu'Edward cessât d'exister m'était insupportablement douloureuse, quand bien même aurais-je été morte.
    (...)
    - Si c'était à toi qu'il arrivait quelque chose ? suggérai-je en blêmissant à cette perspective, voudrais-tu que je me suicide ?
    Une vague de tristesse traversa ses traits.
    - Je comprend ton point de vue... un peu, avoua-t-il. Mais que ferai-je, sans toi ?
    (...)
    - Ce sujet-là est clos lui aussi, conclut-il.
     
    Dans le film :
     
    Cette même scène se passe dans la salle de littérature. Tous les élèves regardent le film, pendant qu'Edward et Bella discutent. Quand le professeur interroge Edward, celui-ci récite de mémoire une tirade de Roméo.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :