• capture-20130219-154901
    (The Black Keys - Chop And Change)
     
    Un jeune homme, Riley Biers, sort d'un bar de Seattle. Mais rapidement, il a le sentiment d'être espionné.

    votre commentaire
  • twlight-eclipse-osthl00313517_lb02
     
    eclipsescoreBso_La_Saga_Crepusculo_Eclipse_(The_Twilight_Saga_Eclipse)_(Score)--Interior_Frontal

    votre commentaire
  • 4b4321e9
    (Radiohead - 15 Step)
    (Linkin Park - Leave out all the rest)
    (Paramore - Decode)

    votre commentaire
  • Twilight-Calendar-edward-and-bella-8810701-1378-838
    (Perry Farrell - Go All the Way)
    Extrait de Fascination :
     
    Nous approchâmes de la table où l'on vendait les billets. Je contemplai la piste. Un grand vide s'était formé en son milieu, où deux couples évoluaient avec élégance. Les autres danseurs se pressaient sur les bords pour leur laisser la place, personne ne tenant à se frotter à autant d'éclat. Emmett et Jasper étaient intimidants et parfaits dans leurs smokings de facture classique. Alice était époustouflante dans une robe de satin noir dont les découpes géométriques dévoilaient de grands triangles de peau blanche comme neige. Quant à Rosalie... elle était indescriptible. Son fourreau d'un écarlate aveuglant s'évasait à hauteur de ses mollets en une traîne mousseuse. Son dos était entièrement dénudé, et son décolleté plongeait jusqu'à son nombril. J'eus pitié pour toutes les filles de l'assistance, moi comprise.
    (...)
    Il acheta nos entrées, puis me conduisit sur la piste en me traînant presque.
    - J'ai toute la nuit devant moi, menaça-t-il face à mes réticences.
    Il finit pas m'amener près de ses frères et soeurs qui continuaient à tournoyer avec grâce dans un style qui n'avait rien à voir avec la musique et les mouvements contemporains. J'étais horrifiée.
    - Edward, couinai-je, la gorge sèche, toute proche de la panique, je te jure que je ne sais pas danser.
    - Ne t'inquiète pas, bêtasse, moi je sais.
    Mettant mes bras autour de sa nuque, il me souleva et glissa ses pieds sous les miens. Puis il m'emporta dans un tourbillon.
    (...)
    - Vas-tu m'expliquer la raison de notre présence ici ? demandai-je au bout d'un moment.
    Surpris, il me dévisagea tandis que je faisais exprès d'admirer les guirlandes de papier crépon. Il médita quelques instants puis, changeant de direction, m'entraîna en valsant à travers la foule jusqu'à la porte arrière du gymnase. J'eus le temps d'apercevoir Jessica et Mike qui dansaient en nous contemplant d'un air étonné. Jessica me salua de la main, et je lui adressai un bref sourire. Angela était là elle aussi, rayonnante dans les bras de Ben Cheney ; elle ne leva pas les yeux, plongés dans ceux de son partenaire, plus petit qu'elle de quinze bons centimètres. Lee et Samantha, Conner et Lauren, laquelle nous jeta un regard mauvais ; je pouvais nommer tous les visages qui virevoltaient autour de moi. Puis nous fûmes dehors, dans la lumière fraîche et trouble du soir.

    votre commentaire
  • capture-20130218-021923
    (Edward at her bed)
    Extrait de Fascination :
     
    - Bien dormi ?
    - J'ai fait des rêves extrêmement intéressants.
    - Pardon ?
    - Je suis étonné. Je pensais que la Floride... ta mère... bref, j'avais cru que c'était ce que tu voulais.
    - Mais tu serais cantonné à l'intérieur toute la sainte journée, en Floride ! Tu ne pourrais sortir que la nuit, comme un vrai vampire.
    Un bref sourire étira ses lèvres, puis le devint grave.
    - Je comptais rester à Forks, Bella. Ou ailleurs, dans un endroit où je ne pourrai plus te faire de mal.
    D'abord, je ne compris pas et je le contemplai avec stupéfaction. Puis les mots prirent leur sens, tel un puzzle abominable. J'eus à peine conscience du bruit de mon pouls qui s'affolait bien que je me sois mise à haleter.
    (...)
    Immédiatement, celui-ci posa ses mains fraîches sur mon visage. Je le fixai, hébétée.
    - Calme-toi, Bella.
    - Ne me quitte pas, le supplai-je.
    - D'accord. Et maintenant, détends-toi, sinon je rappelle cette fille pour qu'elle t'assomme de drogues.
    Malheureusement, mon coeur refusait de s'apaiser.
    - Bella, reprit-il en caressant mes joues, je serai là tant que tu en éprouveras le besoin.
    - Jure de ne pas me quitter !
    - J'en fais le serment.
    L'odeur de son haleine était reposante, et j'eus l'impression de respirer plus librement. Il soutint mon regard tandis que mon corps se relaxait peu à peu, et que les bips reprenaient un rythme normal. Ses pupilles étaient très sombres, plus proches du noir que de l'or.
    - Ca va mieux ?
    - Oui.
    (...)
    - As-tu envie que nous nous séparions, Edward ? En as-tu assez de me sauver la vie tout le temps ?
    - Non, bien sûr que non, Bella. Et veiller sur toi ne me pose aucun problème. Mais c'est moi qui te mets en danger... c'est à cause de moi que tu es ici.
    - Tu ne crois pas si bien dire. C'est grâce à toi que je suis vivante.
    - Tu parle d'une vivante ! Bandée et plâtrée des pieds à la tête comme une momie.
    (...)
    - Promets-moi quelque chose.
    - Quoi ?
    - Comme si tu ne le savais pas !
    Son entêtement à ne voir que le négatif commençait à m'irriter prodigieusement. Il perçut mon changement d'humeur. Son front se plissa.
    - Visiblement, lança-t-il avec brutalité, je n'ai pas la force de m'éloigner de toi. J'imagine que tu arriveras à tes fins, que ça te tue ou non.
    - Bien.

    votre commentaire