• Let me sign

    capture-20130218-021749
    (Let me sign - Robert Pattinson)
    Extrait de Fascination :
     
    Je rêvai.
    Je flottais entre deux eaux. Brisant la surface sombre sous laquelle je me trouvais, me parvint le plus joyeux des sons que mon esprit fut à même d'évoquer, aussi beau et envoûtant qu'il était fantomatique ; un autre grognement, un rugissement plus grave qui tremblait de fureur.
    Une vivre douleur qui mordait ma main levée me ramena soudain vers la conscience, presque à la surface, mais je m'égarai en route et ne réussis pas à ouvrir les yeux.
    Alors, je compris que j'étais morte.
    (...)
    - Bella, je t'en supplie, réveille-toi ! Je t'en prie, Bella, je t'en prie ! Bella !
    "Je suis là", voulais-je lui répondre. Rien. Je ne retrouvais pas mes lèvres.
    - Carlisle ! hurlait l'ange qui paraissait souffrir mille morts. Bella, Bella, non, oh par pitié, non, non !
    (...)
    On appuya sur ma tête. Aïe ! La souffrance transperça l'obscurité pour m'atteindre et, soudain, d'autres douleurs, plus vives, suivirent. Je poussai un cri d'agonie qui rompit les eaux noires.
    - Bella ! s'exclama l'ange.
    - Elle a perdu beaucoup de sang, mais la blessure n'est pas profonde, intervint une autre voix, calme. Attention à sa jambe, elle est cassée.
    (...)
    - Ma main brûle ! m'époumonai-je en jaillissant enfin du néant ténébreux.
    J'ouvris les yeux. Je ne distinguai pas son visage. Quelque chose de sombre et de chaud voilait ma vue. Pourquoi n'éteignaient-ils pas l'incendie qui me ravageait ?
    - Bella ?
    Il semblait effrayé.
    - Le feu ! Arrêtez le feu ! hurlai-je, torturée par d'atroces souffrances.
    - Carlisle ! Sa main !
    - Il l'a mordue.
    La sérénité de Carlisle avait cédé la place à la consternation. Edward hoqueta d'horreur.
    (...)
    - Il y a peut-être une autre solution, dit Carlisle.
    - Laquelle ?
    - Essaie de sucer le venin. La plaie est propre.
    (...)
    - Carlisle, je... je ne suis pas sûr d'y arriver, murmurait Edward, sa belle voix au supplice.
    - Il le faut, pourtant. Je ne peux pas t'aider, je dois m'occuper de stopper cette hémorragie, surtout si tu lui tires du sang pas la main.
    (...)
    Soudain, une détermination féroce remplaça le doute dans les prunelles d'Edward. Sa mâchoire se crispa, et ses doigts frais et forts emprisonnèrent ma main incandescente. Puis il courba la tête, et ses lèvres froides se posèrent sur ma peau.
    D'abord, la souffrance fut encore plus vive. Je hurlai et luttai contre les bras qui me ceinturaient. (...)  Mais je finis par me calmer, lentement, au fur et à mesure que ma main s'engourdissait et que la douleur s'atténuait. Le feu faiblit, leur rouge de plus en plus lointaine. Je me sentis de nouveau glisser dans l'inconscient et j'eus peur de retomber dans les eaux noires et de perdre Edward dans les ténèbres. Je tentai de l'appeler. Je ne m'entendis pas. Eux, si.
    - Il est juste à côté, Bella, me rassura Alice.
    - Reste, Edward, reste avec moi...
    - Je ne te quitte pas, ne t'inquiète pas, me dit-il, épuisé mais également triomphant.
    (...)
    - Tout est sorti ? s'enquit Carlisle quelque part très loin.
    - Son sang est propre, murmura Edward, j'ai perçu le goût de la morphine.
    - Bella ? m'appela Carlisle.
    - Mmm ?
    - Le feu a disparu ?
    - Oui, soufflai-je. Merci, Edward.
    - Je t'aime.
    - Je sais.
    (...)
    Je me retrouvai alors dans ses bras, bercée contre son torse, flottant, toute peine envolée.
    - Dors, Bella !
    Tels furent les derniers mots qui me parvirent.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :