• Jacob rend visite à Bella dans sa chambre

    jacob-bella-bedroom
    (Dreamcatcher)
    Extrait de Tentation :
     
    - Qu'est-ce que tu fiches ici ? balbutiai-jen en identifiant Jacob.
    (...)
    - Fiche le camp ! sifflai-je en insufflant autant de venin que possible dans mon ordre.
    Il cilla, surpris, protesta.
    - Non ! Je suis venu m'excuser?
    - Je ne veux pas de tes excuses.
    Je tentai de la repousser dehors - si je rêvais, il ne risquait pas grand-chose, n'est-ce pas ? Sans résultat, car il ne broncha pas d'un millimètre. Je cessai de le toucher, reculai d'un pas. Il était torse nu, bien que l'air s'engouffrant de l'extérieur fût assez froid pour que je frissonne. Le contact de mes mains sur sa peau m'avait mise mal à l'aise. Il irradiait de chaleur, comme la fois où j'avais effleuré son front, dans la voiture.
    (...)
    - Ben..., commença-t-il aspirant profondément. Flûte ! Ben... je... je suis désolé, Bella.
    Il était sincère, aucun doute, même si la colère le possèdait encore.
    - Pourquoi es-tu revenu ? Je n'ai rien à faire de tes excuses, Jacob.
    - Je sais, murmurra-t-il. Mais je ne pouvais pas laisser les choses en l'état. C'était affreux, cet après-midi, je regrette.
    - Je n'y comprend rien.
    - Ca ne m'étonne pas. Laisse-moi t'expliquer...
    Il s'interrompit soudain, bouche ouverte, comme si quelqu'un avait coupé le son. Puis il respira, et reprit, cédant de nouveau à l'irritation.
    - Malheureusement, je n'en ai pas le droit. J'aimerais tant...
    J'enfouis ma tête dans mes mains.
    - Pourquoi ? gémis-je.
    Il ne répondit pas tout de suite. J'écartai légèrement mes doigts et découvris, décontenancée, qu'il avait les yeux à demi fermés, les mâchoires serrées, les sourcils froncés.
    (...)
    - Dis-moi, Bella, t'a-t-on déjà confié un secret que tu n'avais le droit de répéter à personne ?
    Il souleva les paupières, me fixa d'un air entendu. Je pensai immédiatement aux Cullen, priant pour que ma culpabilité ne soit pas trop discernable.
    - Une chose dont tu sentais qu'il fallait éviter que Charlie ou ta mère l'apprennent ? précisa-t-il. Dont tu n'aurai parlé à personne, même pas à moi ? Même aujourd'hui ?
    Je gardai le silence, tout en sachant qu'il le prendrait pour un aveu.
    - Acceptes-tu d'admettre que je suis... dans une situation identique ? Parfois, la loyauté t'empêche d'agir comme tu le voudrais. Parfois, ce secret, il ne t'appartient pas de le dévoiler.
    (...)
    - J'ignore pourquoi tu es ici, Jake, si c'est pour me poser  des devinettes au lieu de m'apporter des éclaircissements.
    - Excuse-moi. Je voudrais vraiment pouvoir t'expliquer.
    (...)
    - Ce qui me tue, reprit-il brusquement, c'est que tu sais. Je t'ai déjà tout dit !
    - Pardon ?
    Il respira un bon coup et se pencha vers moi ; son tourment laissa place à une intensité incendiaire. Lorsqu'il ouvrit la bouche, son haleine était aussi brûlante que sa peau.
    - Tu es au courant, Bella ! Il m'est certes défendu de te parler, mais toi, il suffirait que tu devines pour nous sortir de cette impasse?
    - Deviner ? Quoi donc ?
    - Mon secret. Tu peux le faire. Parce que tu le connais déjà.
    (...)
    - Souviens-toi de notre première rencontre. Sur la plage de La Push. Tu y es ?
    - Oui.
    - Décris-la-moi.
    (...)
    - Tu m'as raconté des histoires effrayantes..., poursuivis-je dans un souffle. Des légendes quileutes.
    - Oui, s'exclama-t-il avec ferveur. C'est ça ! Rappelle-toi !
    (...)
    Seul un de ses récits avait réellement compté, pour moi. Il avait commencé par d'autres, mais ce prélude sans importance était flou, dans mon esprit fatigué. Je secouai la tête. Exaspéré, Jacob sauta du lit. Il appuya ses poings contre son front, se mit à respirer à ses petits coups rapides et furieux.
    - Tu le sais, tu le sais, marmonna-t-il pour lui-même.
    (...)
    - ... ça te reviendra. Je crois deviner pourquoi tu n'a retenu qu'une légende, ajouta-t-il aigrement avant de se rasseoir près de moi. M'autorises-tu à te poser une question à ce sujet ? Ca m'a toujours intrigué.
    - Quel sujet ?
    - Les vampires.
    Interdite, je le dévisageai. Sans attendre ma réponse, il enchaîna.
    - Franchement, tu ne te doutais de rien ? C'est vraiment moi qui t'ai révélé ce qu'il était ?
    (...)
    Il ferma les yeux comme s'il souffrait physiquement. J'en fus effarée. Plus même, j'eus une bouffée de haine. Je détestais qu'il eût mal.
    (...)
    - Tu n'as aucun aucun moyen de te libérer ? chuchotai-je en effleurant les picots de sa nuque tondue.
    Ses mains se mirent à trembler.
    - Non, chuchota-t-il, les paupières toujours closes. Je suis lié à vie. Condamné à perpétuité. Plus, peut-être, ajouta-til avec un rire sans joie.
    - Oh ! geignis-je. Et si nous nous sauvions ? Juste toi et moi ? Si nous quittions cet endroit et laissions Sam derrière nous.
    - Il ne s'agit pas d'une chose que je peux fuir, Bella. Et pourtant, si j'en avais le loisir, je partiraos avec toi. (Ses épaules aussi tremblaient, à présent.) Ecoute, soupira-t-il, il faut que je m'en aille.
    (...)
    Il sourit, soudain, d'un sourire qui n'appartenait pas à mon Jacob ni à celui de Sam, plutôt un drôle de mélange des deux.
    - Toutefois, ça m'aiderait beaucoup si tu devianais mon secret toute seule. S'il te plaît.
    - D'accord, répondis-je mollement.
    (...)
    Il se leva, s'approcha de la fenêtre.
    - Ne sois pas idiot, Jake, tu vas te casser une jambe. Passe par la porte, Charlie dort.
    - Je ne risque rien, objecta-t-il.
    (...)
    En passant devant moi, il hésita, les traits empreints d'une expression de souffrance aiguë. Il tendit la main en un geste suppliant. Je la pris et, soudain, il m'attira à lui, si brutalement que je rebondis contre son torse.
    (...)
    - Dors, Bella, tu dois avoir les idées claires. Je sais que tu trouveras. J'en ai besoin. Je refuse de te perdre, pas pour ça.
    En une enjambée, il fut à la porte, qu'il ouvrit sans bruit avant de disparaître.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :