• A la cafétéria

    capture-20130220-221416
    (Bombay Bicycle Club - How can you swallow so much sleep)
    Extrait de Hésitation :
     
    Un entrain surprenant s'empara de moi quand je sortis du cours d'espagnol pour gagner la cafétaria. La raison n'en était pas seulement que je marchais main dans la main avec l'être le plus parfait qui fût, bien que ce détail comptât certainement.
    Entrait en jeu aussi la fin de mnon châtiment, le retour de mon émancipation.
    A moins que cela n'eût rien à voir avec moi, mais avec l'atmosphère jubilatoire qui planait sur le lycée. La fin de l'année se dessinait et, surtout pour les terminales, elle s'accompagnait d'une effervescence perceptible. La liberté était si proche qu'on pouvait la palper, la goûter. Elle se manifestait partout. Multiples affiches sur les murs de la cantine, poubelles débordant de dépliants multicolores rappelant aux élèves d'acheter l'annuaire de l'établissement ou des badges souvenirs, annonces diverses et variées sur la date limite de commande des robes et toques de cérémonie, modèles d'invitations ; publicités roses invitant à participer au bal de fin d'année (pouah !).
    (...)
    - Alice ? Alice ?
    La voix d'Angela me tira de ma rêverie. Mon amie agitait la main devant la figure figée et insondable d'Alice, une expression familière qui déclencha une vague d'affolement en moi. Ce regard vide indiquait qu'elle était en train de voir autre chose que la scène banale alentour, un évènement pourtant réel qui se produirait, dans peu de temps au demeurant. Mon sang se glaça dans mes veines. Soudain, Edward éclata de rire, bruit naturel et détendu qui eut le don d'attirer l'attention d'Angela et de Ben, tandis que je continuais de fixer sa soeur. Celle-ci tressaillit comme si un de ses voisins lui avait donné un coup de pied sous la table.
    - Tu fais déjà la sieste, Alice ? se moqua Edward.
    - Désolé, se ressaisit-elle, je rêvassais.
    (...)
    Ses prunelles rencontrèrent celles de son frère, rien qu'un instant, avant de revenir se poser sur Angela. Personne ne s'en aperçut, à part moi. Silencieux, Edward jouait avec une mèche des mes cheveux.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :